The Buttshakers

Lyon, FRANCE

It's a soul thing.

En plus d’une décennie d’existence, The Buttshakers auront tenu tête à tout ce qui fait la vie d’un groupe qui dure. Changements de labels, membres partis pour d’autres aventures, rien de tout cela n’a pourtant pu entamer leur confiance en ce funk abrupt et viscéral avec lequel ils incendient les salles de concerts, asphyxiant le public dans une débauche d’énergie à faire rouler un train. Réguliers dans l’exercice, comme dans celui de l’enregistrement, c’est avec une autre vision musicale qu’ils ont abordé Sweet Reward, leur première collaboration avec Underdog Records.
Ce sillon des scènes garage 60’s où le rock joue des coudes, ils auraient pu le labourer encore et toujours. Mais The Buttshakers ont décidé d’en sortir pour revenir à une soul qui ne s’en remettrait plus à l’énergie pure pour tout enfoncer sur son passage. Une soul qui se concentrerait sur la qualité de l’écriture, de la composition et de l’interprétation.

Dépassant les limites imposées par leur pourtant percutante formation à six voix-basse-batterie-guitare-trombone-sax baryton, ils ont alors donné l’accès du studio à percussions pour du vice dans l’arrière-mix, cuivres supplémentaires pour section plus massive, clavier à nappes psychédéliques, slide-guitar et à tout ce qui viendrait concrétiser leurs idées et donner du relief à leurs productions. Figure de proue, la bouillante et soulful Ciara se retrouve pour la première fois épaulée de choeurs. L’occasion pour elle de quelques call & response, porte ouverte sur le gospel son enfance à Saint-Louis (Missouri), héritage encore vibrant de cette ville qui l’a bercée de jazz, de blues, mais aussi de country et de folk. Parfaite dans l’intimité d’un jeu de cordes comme dans la vélocité d’un funk nerveux pilonné aux cuivres. Idéale dans une soul où rien ne se lâche en bloc, mais s’apprécie dans une lente et progressive montée d’arrangements et d’émotions.
Les détails se révèlent alors au fil des écoutes, comme une manche de laquelle on pourrait sortir plus d’as qu’un jeu classique en comporte.

  
ça s'est passé
au Périscope
Buck 27.04.2022 Polymorphie 19.04.2022 Fred Escoffier & Palm Unit 24.11.2021 XXL – Sortie d’album ! 28.11.2019 Bigre Feat Celia Kameni 29.06.2019 David Suissa : Animal Savant 18.10.2018 Dur & Doux : Piniol + Saint Sadrill + Hidden People 02.05.2018 The Buttshakers @Marché Gare 16.02.2018 COMPLET – Bigre! 14.12.2017 Equiper Les Anges 18.02.2017 Mardi Gro Brass Band 17.06.2016 Festival Parole Ambulante : Lectures + Polymorphie « Cellule » 05.11.2015 Sneers + Pistolets 31.01.2015

Sylvain Lorens (guitare)
Jean Joly (basse)
Josselin Soutrenon (batterie)
Simon Girard (trombone)
Léo Ouillon (saxophone baryton)

Ciara Thompson (chant)

ça s'est passé
au Périscope
Buck 27.04.2022 Polymorphie 19.04.2022 Fred Escoffier & Palm Unit 24.11.2021 XXL – Sortie d’album ! 28.11.2019 Bigre Feat Celia Kameni 29.06.2019 David Suissa : Animal Savant 18.10.2018 Dur & Doux : Piniol + Saint Sadrill + Hidden People 02.05.2018 The Buttshakers @Marché Gare 16.02.2018 COMPLET – Bigre! 14.12.2017 Equiper Les Anges 18.02.2017 Mardi Gro Brass Band 17.06.2016 Festival Parole Ambulante : Lectures + Polymorphie « Cellule » 05.11.2015 Sneers + Pistolets 31.01.2015