Louis Sclavis

Lyon, France

Louis Sclavis commence l’étude de la clarinette à l’âge de 10 ans dans l’harmonie musicale de son quartier et après quelques années poursuit celle-ci au Conservatoire de Lyon. Au début des années 1970, il joue avec des troupes de théâtre et danse qui s’inscrivent dans la mouvance du Living Theatre, du Bread and Puppet et est musicalement inspiré par des groupes tels que Soft Machine, Sun Ra ou l’Art Ensemble of Chicago. Louis Sclavis commence sa carrière professionnelle en 1975 au sein du Workshop de Lyon, lequel collabore avec la chanteuse Colette Magny. En 1977 il participe à la création de l’Arfi, joue et enregistre avec le Marvelous band, la Marmite Infernale, etc…

C’est au début des années 1980 qu’il intègre le quartet d’Henri Texier, la Compagnie Lubat, le Brotherhood of Breath de Chris Mac Gregor, joue avec Michel Portal en duo et avec des musiciens européens comme Tony Oxley, Evan Parker, Peter Brotzman, Enrico Rava, Tomasz Stanko…
En 1984 il forme ses premiers groupes, quartet, trio, sextet avec lesquels il enregistre pour différents labels (Enja, label Bleu, Fmp et notamment Ecm). Parallèlement il compose pour le cinéma (Amos Gitai, Bertrand Tavernier, Jean Louis Comolli) la danse (Mathilde Monnier), le théâtre, travaille avec Jacques Bonnaffé, Ernest Pignon Ernest, Guy le
Querrec.

ça s'est passé
au Périscope
Louis Sclavis Quarter : Characters on a Wall 18.10.2019 Sclavis – Pifarély – Courtois 09.05.2018

Louis Sclavis (clarinettes)

ça s'est passé
au Périscope
Louis Sclavis Quarter : Characters on a Wall 18.10.2019 Sclavis – Pifarély – Courtois 09.05.2018