LOUIS SCLAVIS QUARTET : CHARACTERS ON A WALL


vendredi 18 octobre 2019


21h30
ouverture du bar 18h00
ouverture de la billetterie 21h
• Louis Sclavis nous fait l’amitié de venir au Périscope à la rentrée pour son projet Characters on A Wall, long travail de collaboration avec l’artiste plasticien Ernest Pignon-Ernest. Improvisation musicale des plus instinctives, le jeu de Louis Sclavis trouve dans ses images une source d’inspiration qui semble sans fin, tel un révélateur émotionnel.

_____________________________________

LOUIS SCLAVIS QUARTET : CHARACTERS ON A WALL

+d’infos

Louis Sclavis est né en 1953 à Lyon. Il commence l’apprentissage de la clarinette à 10 ans dans l’harmonie de son quartier, et, après quelques années, le poursuit au Conservatoire de Lyon.

Il joue au début des années 1970 avec des troupes de théâtre et de danse qui s’inscrivent dans le courant du Living Theatre ou du Bread and Puppet et musicalement est inspiré par des groupes comme Soft Machine, Sun Râ, ou le Art Ensemble of Chicago. Il commence sa carrière professionnelle en 1975, notamment au sein du Workshop de Lyon avec lequel il travaille avec Colette Magny.

En 1977, il participe à la création de l’ARFI, joue et enregistre avec le Marvelous Band, la Marmite Infernale… Au début des années 1980, Louis Sclavis joue dans le quartet d’Henri Texier, la compagnie Lubat, le Brotherhood of Breath de Chris Mac Gregor, avec Michel Portal et des musiciens européens tels que Tony Oxley, Evan Parker, Peter Brotzman, Enrico Rava, Thomas Stanko, etc. Il commence en 1984 à former ses propres groupes, trio, quartet, sextet, avec lesquels il enregistre pour différents labels comme Label Bleu, ENJA, FMP et surtout ECM.

Pour sa dernière création, Characters on a Wall, il poursuit le travail mené en 2002 avec Napoli’s Wall autour des œuvres du plasticien Ernest PignonErnest. Aux indignations picturales du pionnier du street-art en France, le clarinettiste superpose ses impros musicales. À partir des collages in-situ du plasticien, le musicien cherche une dynamique à transformer en rythmes et en émotions sonores. Cette nouvelle création de huit oeuvres musicales répond à autant d’œuvres picturales pour les mettre en perspective. Ainsi irons-nous, entre autres, sur les pas de Pasolini à Rome, de Genet à Brest, de Rimbaud à Charleville-Mézières ou encore de Darwich à Ramallah. Littérature, peinture, musique : un parcours artistique global qui donne autant à comprendre qu’à entendre.

Avec :
Louis Sclavis : clarinettes | Benjamin Moussay : piano | Sarah Murcia : contrebasse | Christophe Lavergne : batterie