Nach + Cléa Vincent / Festival Les Chants de Mars

Nach

Lumière ! Sur la pochette de ce premier album, NACH, brise l’obscurité, apparition magnétique et lumineuse. A 27 ans, elle est un lien entre la clarté et l’obscurité, puisant son inspiration dans la mélancolie et dans la joie comme sur CŒUR DE PIERRE où le rythme qui claque nous entraîne dans une balade qui nous parle de chagrin d’amour.

L’âme mélodique. C’est d’abord elle qui la guide, ce son qui va porter ses paroles. Ce n’est pas étonnant qu’elle lui ait dédié un titre dont on retient ces mots : « Entends tu cette musique au fond de toi, ferme les yeux c’est magique…» En elle, il y a de la pop, de l’électro, de l’acoustique, des rythmes qui ouvrent la voie à l’écriture…

Les mots. NACH, est également auteur et interprète. L’écriture est chez elle un besoin quotidien. Est-ce un héritage de sa grand-mère, l’écrivaine et poétesse, Andrée Chedid ? Ses mots nous parlent de nos maux comme sur CE QU’ILS DEVIENNENT : « Je ne rêve plus, ne rêve pas, ce vide en moi, j’ai perdu quelque chose. Je n’entends plus, je n’entends pas, je n’entends pas cette petite voix qui me disait on aura tout le temps…».

La vie. Elle vibre dans sa voix. Cette voix qu’elle découvre à 8 ans quand son frère Matthieu la fait intervenir sur ses albums et qu’elle éprouve une vibration merveilleuse. Elle s’immerge alors dans les claquettes, le théâtre, le chant… En quête d’une voix justement, comme celle de Billie Holiday qu’elle admire. Car NACH veut s’affirmer très vite. Son professeur de chant lyrique la pousse vers une carrière d’interprète. Elle dit NON. Elle veut clamer haut et fort ce qu’elle a en elle. « JE SUIS MOI… rien que moi »…



Plus d'infos 

Cléa Vincent

Difficile d’écrire la biographie de quelqu’un qui a encore tout à vivre. C’est au futur indicatif qu’il va falloir conjuguer les talents de la parisienne Cléa Vincent. Elle est jeune, volontaire et capable de tout. La musique électronique, elle l’a en elle comme toute personne ayant grandi dans la fin des 90’s et les années 2000, mais sa curiosité bien placée pour le répertoire français remontant jusqu’aux années 60 fait qu’elle se présente à nous aujourd’hui comme une France Gall imprégnée de culture Electronic Dance Music qui enchaîne les chansons à la vitesse haut-débit d’Alice aux pays des merveilles sonores.

Plus d'infos