Mats Gustafsson - Fire!


jeudi 04 octobre 2018


21h00
ouverture du bar 18h00
ouverture de la billetterie 20h30
Fire! ouvre de nouvelles voies et de nouvelles approches dans la musique improvisée, entre garage punk, électroacoustique et bruitisme industriel. Le nouvel album «The Hands» est sorti en janvier 2018 sur le label Rune Grammofon.
 
« ...continue à attiser les flammes du monde sonore explosif du trio scandinave.» (BBC Music)
«... l’énergie brute est toujours là, fredonnant en arrière-plan comme une machine vous avertissant de ne pas la toucher.»
(Stereogum)
 
Mats Gustafsson (saxophone tenor, bariton et basse) Johan Berthling (basse et contrebasse), Andreas Werliin (batterie et pércussions
 
Mats Gustafsson
 
Nous connaissons bien ce saxophoniste et compositeur à travers ses nombreux et excellents concerts donnés avec son trio fétiche « the Thing », qui rassemble Ingebrigt Håker Flaten à la contrebasse et Paal NilssenLove à la batterie. Né en 1964 à Umeå, dans le nord de la Suède, Matt Gustafson s’est produit avec de très nombreux artistes tel que Peter Brötzmann, Sonic Youth, Merzbow, Jim O’Rourke, Barry Guy, Otomo Yoshihide, Yoshimi ou encore avec the EX mais surtout au sein de ses principaux projets : the Thing et Fire!.
 
Avec plus de 1600 concerts et plus de 150 productions de disques en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, c’est un boulimique de travail et de live. Il se produit dans les festivals aussi bien que dans les clubs ou les squats indépendants. Son engagement permanent pour les musiques qu’il défend est sans concession. Sa musique est faite de puissance et d’énergie, une transe construite en acoustique et proche du free jazz avec the Thing ou de manière plus électrique avec Fire !, projet qui se fait plus rare en tournée et qui reflète la diversité et la compléxité des influences du saxophoniste. Son engagement se reflète aussi à travers de nombreuses initiatives. Il relance le FRIM (the association of free improvised music in Sweden), s’engage dans la direction artistique de nombreux festival (Sounds, Solo, Dygn, Open Music – KulturBro…) et participe à la création de plusieurs labels (Blue Tower Records, Crazy Wisdom, Olof Bright Editions et Slottet Record…).
 
L’énergie de Matt Gustafsson est contagieuse et communicatrice. Il emmène dans son sillage beaucoup de jeunes musiciens européens. Matt Gustafsson crée un point de croisement entre plusieurs univers que l’on croyait éloignés ; jeunes scènes européennes et racines des musiques improvisées américaines de la scène de Chicago, underground et musiques savantes, noise et acoustique : une pierre angulaire qui correspond parfaitement à ce début de saison au Périscope.