RÉSO
NANCE

mercredi 04 juillet

Ar Ker

Le projet Ar Ker est l’empreinte de vingt années de travail autour de la batterie et de l’électronique. Ar Ker est une musique minimale et quelque peu chamanique (avec notamment l’utilisation de jouets, de métronomes et de la voix) mélangée avec une transe électronique touchant les aspects « jusqu’au boutistes » de la musique d’avant-garde.
Cette approche de la transe s’est faite en étudiant et jouant les musiques traditionnelles indiennes, réunionnaises et éthiopiennes mais également les musiques électroniques et noise.
Historiquement Ar Ker signifiait, en breton, lieu fortifié, citadelle, puis hameau, ferme, maison et finalement lieu de vie. Ar Ker est donc une introspection, un travail personnel et intime.

Avec :

Seb Brun (batterie, jouets et électronique)

ASYLON TERRA

Pierre Lordet a eu envie dans ce projet d'explorer de nouvelles possibilités pour ses clarinettes. L'électricité lui permet de composer une musique plus rugueuse, avec un son plus dense et de sortir des esthétiques habituelles associées à cet instrument : le jazz , le classique et les musiques du monde sont ici immergés dans un univers pop rock allant de la confession chuchotée au hurlement distordu. Avec trois musiciens issus respectivement du jazz moderne, du rock progressif et de la musique de transe, l'objectif ultime est de vivre une réelle expérience avec le public, intense et sincère.

Avec :

Pierre Lordet (clarinette, clarinette basse, composition)
Anne Quillier (Fender Rhodes, Moog)
Lucas Hercberg (basse)
Clément Black (batterie)